Bannière entête

Equitation Ethologique

Equitation ethologique

"etre heureux à cheval ,c est etre entre ciel et terre ,à une hauteur qui n existe pas " jerome garcin 

 

L’éthologie équine n’est pas une discipline comme on l’entend souvent, mais bien une science. Plus exactement, il s’agit de la science qui analyse le comportement des chevaux. Cette analyse se base aussi bien sur l’étude des rapports des chevaux entre eux que sur l’étude des relations « cheval – humain », qu’ils soient dans leur milieu naturel ou non.

De l’éthologie équine a découlé l’équitation éthologique, une méthode de dressage basée sur la compréhension du cheval et le respect de celui-ci. Le maître mot de cette méthode est « Penser cheval », c’est-à-dire se mettre dans la peau de l’équidé pour mieux le comprendre et s’adapter à lui, à ses besoins, à ses attentes.

En équitation éthologique, tout se fait dans la non-violence : la clé du succès repose sur une entente mutuelle et sur le fait de convaincre le cheval de faire ce qu’on attend de lui plutôt que de le contraindre à obéir.

Dressage

Le dressage consiste à faire évoluer les chevaux afin de montrer l’élégance de leurs mouvements et leur facilité d’emploi. Dans les compétitions, les évolutions se font sur des reprises composées de mouvements classiques et de figures imposées ou libres, le cheval évoluant dans les différentes allures.
 
Le dressage a pour but le développement des qualités d’un poney ou d’un cheval au moyen d’une éducation harmonieuse. Il a pour conséquence de le rendre calme, souple mais aussi confiant, attentif et brillant, démontrant la plus grande complicité possible avec son cavalier.
 
Aux confins du sport et de l’art équestre, le dressage est une discipline qui demande beaucoup de concentration et de relation pour obtenir ces moments de pure magie quand le cheval semble danser au rythme de la musique sous des demandes invisibles.

Equifeel

 Il s'agit de faire des exercices ludiques à pied avec son poneu ou son cheval. Le cavalier choisit des niveaux de difficulté de contrat pour mettre en valeur sa complicité avec son poney ou son cheval. Le but de l’Equifeel est de donner au cavalier d’avantage de compréhension du poney ou du cheval, de réflexion et de ressenti dans ses interactions avec lui..

Travail à pied

Le Travail à Pied se décline au travers du travail à la longe et du travail aux longues rênes.
Il s’agit d’un mode de pratique permettant aux futurs cavaliers de découvrir les activités équestres tout en restant au sol, ou d’aborder le contact avec le cheval d’une manière différente pour les cavaliers initiés.
Il s’agit également d’une méthode de travail permettant de contribuer à la progression des cavaliers et poneys/chevaux.
Enfin, elle permet d'aborder les objectifs de la pratique équestre à pied du plan fédéral de formation des galops de cavalier de la FFE

Western

L’Équitation Western vient des États-Unis. Elle est issue d'une équitation de travail propre aux cavaliers devant convoyer entre autres du bétail à travers ce continent.
Au fil du temps, elle s'est divisée en 4 groupes principaux d'épreuves sportives. Nous travaillons ici les épreuves de performance: Showmanship, Horsemanship, Trail, Western pleasure, Western Riding. Elles permettent un accès facile à la discipline de l'Equitation Western avec une progression technique à la découverte de son cheval et de son mental.

Hunter

Le Hunter consiste à enchaîner un parcours d’obstacles avec la plus grande harmonie possible. Les compétitions de Hunter Équitation ont pour but de juger la position, le niveau d’équitation et l’emploi des aides du concurrent. Les compétitions de Hunter Style ont pour but de juger le modèle, la locomotion et le style à l’obstacle du poney / cheval.
 
Le Hunter a été conçu à l'origine pour occuper les cavaliers de chasse à courre en dehors des périodes de vénerie. Cette origine explique la recherche de l'élégance dans le toilettage des chevaux et la tenue des cavaliers, ainsi que le profil des obstacles (massifs, naturels, appelés…). Les épreuves, tout comme en CSO , se déroulent sur un terrain clos jalonné d’obstacles. Les barres et les éléments qui les composent sont mobiles et tombent s’ils sont percutés. Dès lors, il s’agit pour le couple cavalier-cheval d’effectuer le parcours de la manière la plus élégante et la plus fine possible.

Tir à l'arc

L’archerie équestre est la réunion de deux disciplines sportives traditionnelles : l’équitation et le tir à l’arc. La combinaison de ces deux sports provient de traditions asiatiques.
L’objectif est de tirer dans un temps déterminé, des flèches en mouvement dans une ou plusieurs cibles en ligne droite ou sur un parcours de chasse vallonné, sur une piste encadrée.
L’esthétisme du geste et la difficulté d’allier vitesse et précision en font tout le charme. La symbolique de l’arc et du cheval conjuguée, est très forte. 
Powered byE2I sports